© Marcel Pagnol - Le Temps des secret | Jean-Claude Lother

Le Temps des Secrets

Le Pays d’Aubagne et de l’Étoile,
Lieu de tournage du Temps des Secrets…

L’Office de Tourisme du Pays d’Aubagne et de l’Étoile s’associe à la sortie
du dernier film de Christophe Barratier : « Le Temps des Secrets »

Un film évènement

« Marseille, juillet 1905. Le jeune Marcel Pagnol vient d’achever ses études primaires. Dans trois mois, il entrera au « lycée ». Trois mois… une éternité quand on a cet âge. Car voici le temps des vacances, les vraies, les grandes ! Enfant de la ville, ce retour tant attendu à ses chères collines d’Aubagne et d’Allauch, celles de « La Gloire de mon père » et « Le Château de ma mère » le transporte de bonheur. Il y retrouve la nature, les grands espaces et surtout son ami Lili toujours prêt à partager de nouvelles aventures, à l’âge où le temps de l’insouciance laisse place à celui des secrets. »

Voilà le synopsis du nouveau film de Christophe Barratier, un film qui rend un merveilleux hommage aux collines de Pagnol : Le Massif de l’Étoile et Garlaban. Pour cette occasion l’équipe de l’Office de Tourisme du Pays d’Aubagne a élaboré sur différentes activités à vous proposer, randonnées, jeu de piste, expositions… Une nouvelle offre à découvrir !

Titre de la vidéo manquant
Légende de la vidéo manquante

Le Temps Des Secrets

Comme Marcel et Lili...

Randonnée le Temps des Secrets

Des lieux qui se méritent…

Randonnée sportive de 12 km dans le massif de Garlaban, terrains de jeu de Marcel Pagnol,  à la découverte des lieux de prises de vues choisis par le réalisateur Christophe Barratier pour le tournage du film Le Temps des Secrets. Parcourrez les lieux de tournages, retracez les scènes du film, immortalisez-vous en jeunes aventuriers comme nos guides (cf photos ci-jointes).

 

Informations pratique :
  • Adultes et enfants à partir de 10 ans, marcheurs confirmés
  • Tarifs : 22€ par personne, 16€ pour les 10/14 ans
  • Prévoir : de bonnes chaussures de marche, vêtements adaptés aux exigences de la météo, pique-nique et eau (1,5 litre recommandé par personne).
  • Transfert en bus de ville : le matin entre le lieu de rendez-vous avec le guide et les collines / le soir entre les collines et le lieu de rendez-vous.
  • Mesures sanitaires : le port du masque reste obligatoire dans le bus

Réservation obligatoire

Réservez dès maintenant !


Jeu de piste le Temps des Secrets

Lili au pied du Garlaban

 

Lili connait les moindres recoins du Garlaban, le nom de chaque plante, les habitudes des lièvres et des petits oiseaux… Comme à son habitude, il a posé ses pièges dans le domaine de la Font de Mai et compte sur son ami Marcel pour les relever. Ce dernier ne le fera pas… il est trop occupé avec la belle Isabelle. L’enjeu est de taille, il s’agit de sauver l’amitié entre Lili et Marcel !

Allez zou, à l’aide d’une carte et du carnet de notes de Mond des Parpaillouns, arpentez garrigue, pinèdes, oliveraies et au fil des indices, préservez le lien qui unit les deux frères des collines !

Jeu de piste à découvrir en famille – Enfants à partir de 6 ans

 

Réservation et modalités

 

Garlaban

Terre de Marcel Pagnol

Dominant le Pays d’Aubagne de ses 714m de hauteur, le sommet du Garlaban est bien plus qu’un rocher pour les Aubagnais. C’est un gardien, un protecteur qui a gagné ses lettres de noblesses grâce à l’enfant du pays : Marcel Pagnol.
Cet attachement au Garlaban et ses collines, Pagnol le tient de sa plus tendre enfance. En 1904, sa famille achète la Bastide Neuve à La Treille, petit village entre Aubagne et Allauch. Le petit Marcel y passe alors des vacances mémorables avec son ami des collines Lili des Bellons et les racontera avec nostalgie dans ses « Souvenirs d’enfance ».

Thym, romarin, vigne, oliviers, amandiers, pins, cigales, faucon, fauvette, perdrix (les fameuses bartavelles), grand-duc, chouette hulotte… ces paysages, cette faune et cette flore ont façonné la vie et les souvenirs de Marcel Pagnol. Les collines, la pinède, les odeurs de garrigue sont la source principale d’inspiration pour la rédaction de ses œuvres et c’est dans ce cadre naturel et sauvage que bon nombre de ses films y ont été tournés.

 

Découvrez en plus sur Garlaban

 

À quelques pas du Domaine de la Font de Mai à Aubagne, le « Puits de Raimu » est situé à l’emplacement exact où Marcel Pagnol tourna « La Fille du Puisatier ». Un peu plus loin, on se retrouve face aux barres de Saint-Esprit et on découvre les ruines de la ferme du film « Angèle ». Sur ces chemins menant à la croix du Garlaban, le petit Marcel en compagnie de son ami des collines Lili des Bellons, venait rejoindre son père et son oncle Jules pour partager le repas pendant les fameuses parties de chasses à la Bartavelle. En face, le pic du Taoumé où se trouve la célèbre grotte du hibou grand-duc mondialement connue sous le nom de « Grotte du Grosibou » dans laquelle Marcel et Lili se réfugient.

Entretien avec … Christophe Barratier
Christophe Barratier
Christophe Barratier
Christophe Barratier

Les collines forment un personnage à part entière. Comment avez-vous fait pour leur laisser la juste place ?

Il fallait magnifier ce décor, comprendre la fascination que Pagnol éprouvait pour ces collines dans lesquelles il a tourné la plupart de ses films, tout en laissant aux personnages une place primordiale. D’ailleurs, Pagnol cinéaste lui-même filmait peu ces paysages et surtout pas pour « faire joli » mais comme un monde à part dont ses personnages sont les héros. Pour les collines, nous avons réellement tourné sur les lieux décrits par Pagnol comme le vallon de Passetemps, où Lili et son père fauchent les blés, les chemins menant au Garlaban ou au Taoumé. Seules exceptions : la vaste grotte dans laquelle les enfants s’aventurent se trouve en Ardèche et la maison des Montmajour est dans le Vaucluse.

Avez-vous trouvé facilement votre Marcel ?

Comme pour Jean-Baptiste Maunier, le héros des CHORISTES, cela a pris du temps. C’est normal mais, on a beau s’y habituer, cela donne toujours des sueurs froides. On ne doit pas se convaincre par défaut, l’évidence doit nous sauter aux yeux. Nous avons commencé les recherches en décembre 2019 dans toute la Provence. Cela nous a permis de trouver le petit Baptiste Négrel (Lili) à Aubagne, Lucie Loste Berset (Isabelle) à Marseille et Tristan Margheriti (Lagneau) dans un quartier proche du Vélodrome, mais je n’avais pas de Marcel. Le confinement a été bénéfique car il m’a laissé un peu plus de temps. Quelques semaines avant la date butoir, nous sommes tombés sur Léo Campion…. dans la région parisienne ! Quoi de plus pagnolesque si l’on se rappelle que Marcel avait confié le rôle de Marius à un parisien d’origine alsacienne, Pierre Fresnay, au grand dam de Raimu ! C’est l’intensité de son regard, sa présence, et son intelligence des situations qui m’ont convaincu. Mais se lancer en tournage avec un enfant c’est toujours un pari.

Avec qui avez-vous travaillé pour les animaux ?

Les rapaces ont été fournis par des fauconniers locaux, les chèvres, moutons, chevaux et mulets par des éleveurs de la région. Nous avons aussi fait appel au dresseur animalier Pierre Cadéac. Mais pour arpenter ces collines à la fois proches et secrètes avec une équipe de cinéma de 80 personnes, des dizaines de camions et des tonnes de matériel, il était indispensable de s’entourer de vrais connaisseurs du terrain. La garrigue est un domaine exigeant à l’accès très règlementé. Notamment quand, au plus fort de la chaleur, les incendies menaçaient. D’ailleurs, dans les photos du début XXème, l’époque du film, on remarque que ces collines étaient beaucoup plus boisées et verdoyantes qu’aujourd’hui. Des massifs entiers de pins d’Alep, de figuiers ou d’oliviers ont été anéantis par le feu. Mais nous avons eu à cœur de rendre à l’écran la magnificence de la nature végétale et animale décrite par Pagnol, comme un véritable jardin d’Éden, enjolivé encore par la vision d’un enfant, grâce aux équipes qui ont travaillé à l’image, aux décors, aux effets spéciaux, et au dressage animalier

Randonnées et expositions

 

En plus du circuit guidé « D’Aubagne à La Treille », qui vous mène de la ville natale de l’auteur aux les ruelles du village des ses vacances, en plus de l’Escape Game de la Maison Natale de Marcel Pagnol, enquête palpitante sur les traces d’un secrets énigmatique, vous pourrez retrouvez cette année les différents circuits de randonnée accompagnés.

Marcel Pagnol a tourné la plupart de ses films et puisé l’inspiration de ses récits dans ces collines de Provence, dominées par le Garlaban. Au détour des sentiers de ce « désert de garrigues », on découvre des paysages uniques qui sentent bon le thym et le romarin, animés en été par le chant des cigales. L’Office de Tourisme Intercommunal propose randonnées thématiques toute l’année. Zoom sur ces itinéraires qui font des paysages provençaux, un musée à ciel ouvert…

Deux expositions inédites

 

Dès le 12 Mars l’exposition inédite  « OH MARCEL, La Fabrique du Film » prend ses quartiers à la Friche de la Belle de Mai. Huit espaces qui vont retracer le travail de Christophe Barratier et de son équipe. Vous découvrirez l’envers du décor, la fabrication d’un film. Une exposition proposeée par Lionceau Film qui retrace toute l’élaboration d’un long métrage : de la petite idée qui germe dans l’univers du réalisateur, l’écriture, le recrutement et les castings, les lieux de tournages, les plateaux et leurs ambiances, la post-production. A découvrir sur le site de La Friche.

« Les photographies du tournage », voilà le deuxième temps inédit en Pays d’Aubagne et de l’Étoile.  Une exposition complémentaire à celle de la Friche que vous découvrirez dans les rues de la ville d’Aubagne. Des dizaines de photos inédites du tournage du « Le Temps des Secrets » sur notre territoire relatant l’amitié de Marcel et Lili des Bellons, sa rencontre avec Isabelle, sa relation avec son père sous un angle différent. Informations à venir.

Affiche Exposition Friche La Belle De MaiAffiche Exposition Friche La Belle De Mai