Office de tourisme intercommunal

Joseph Martin-Duby |Exposition

  • Partager
  • Partager cette page sur Twitter
  • Partager cette page sur Facebook
  • Imprimer cette page
07Avril2018
to
16Septembre2018
Aubagne

Exposition Joseph Martin-Duby, du 7 avril au 16 septembre 2018 au Musée Martin-Duby à Auriol.

Vous pourrez découvrir ou redécouvrir les œuvres de ce peintre passionnément auriolais.

Son œuvre picturale, constituée d'aquarelles et d'huiles, révèle sa très grande sensibilité et son amour profond de la nature.
Ses thèmes préférés sont les bouquets champêtres et les paysages de campagne, souvent dans des petits formats. Ils évoquent les rêveries d'un promeneur solitaire en communion parfaite avec les couleurs du moment et l'ambiance qu'elles reflètent.
On y décèle aussi bien le charme et la délicatesse des lumières tendres du printemps, que la mélancolie douce de l'automn"e ou les couleurs éclatantes de l'été. On peut ainsi deviner grâce aux couleurs utilisées et à la lumière qui baigne la toile, à quel moment de la journée, en quelle saison, et avec quelle émotion sont traduites l'expression de la nature ou la force d'"un bouquet.
Martin-Duby est un poète de la nature

Des bouquets multiples et éclatants aux mille couleurs, aux coins de campagne de ses vacances, en passant par le Vieux-Port, les talents de l'artiste ont éclaté sous les yeux de ceux qui ont su le reconnaitre et eurent le bonheur de le rencontrer.


Joseph Martin-Duby

Né à Miramas le 4 mars 1888 d'un père marseillais et d'une mère bourguignonne, il fait ses études au pensionnat St Charles.
Très jeune, grâce a son parrain qui lui a offert une boite de peinture, il peut exprimer ses premiers talent artistiques.
Il entre dans la vie professionnelle à la Ville de Marseille, au bureau de bienfaisance, tout en étant élève à l'école des Beaux-Arts.
Après son service militaire, il devient Chef de Cabinet du Maire de l'époque, le Docteur RIBOT. Marseille est alors une ville de commerce, une plaque tournante, "la porte de l’Orient", et la tête de ligne des longs courriers qui desservent l'Afrique, l'Asie du Sud et tout le Bassin méditerranéen.
D'élève des Beaux-Arts il en devient le Directeur.
Autodidacte dans de nombreux domaines, il acquiert une vaste culture. Il peut alors mettre au service des amateurs d'art, sa profonde curiosité, son application et son érudition. C'est à ce moment, qu'il permet à la Ville de Marseille d'acquérir de nombreuses oeuvres de qualité, dans des modes d'expression très diversifiés.
Il fonde alors:
Le Musée de la Faïence, au Musée Cantini
Le Musée Lapidaire du Parc Borely, rassemblant des pièces éparses menacées de destruction et d'oubli.
Il révèle le Peintre DAUMIER aux Marseillais, et organise en 1936-1937, une rétrospective du peintre MONTICELLI.
Il a fréquente Valère BERNARD, FRONTI, Victor GELU et bien
d'autres artistes régionaux.
Par la suite, il vit à Auriol, et s'attache à la vie de cette
commune de laquelle il est conseiller municipal à partir de 1930.
Il expose à l'atelier Paul CÉZANNE à Marseille des œuvres figuratives.

Biographie écrite par Jean-Pierre CAPPELLANO, collectionneur d’œuvres d'art, notamment de Martin-Duby