Office de tourisme intercommunal

Son nom Saint Savournin est un dérivé de "Saint Saturnin" utilisé jusqu’en 1539. Le village serait bâti sur l’emplacement d’un temple dédié à Saturne, le dieu du temps.

Situé sur le passage de la voie romaine allant d’Auriol à Gardanne, Saint Savournin faisait partie de la Seigneurie de l’Abbaye de Saint Victor à laquelle succédèrent les vicomtes de Marseille jusqu’au 14ème, les d’Agoult, puis les Cipriany aux 17ème et 18ème.

Le château fut construit entre 1045 et 1138 et il fut détruit pendant les guerres de religion entre 1573 et 1593.
La première église se trouvait sur l’emplacement de la poste actuelle, on y a découvert une colonne romaine déposée au château Borély.  L’église fut détruite en 1963.



Bien que l’occupation du site remonte au néolithique et que des vestiges gallo-romains aient été mis à jour dans le village et ses environs, Saint Savournin est surtout riche de son passé industriel.

C’est l’une des nombreuses communes composant le bassin houiller de Provence, dont l’exploitation commença ici dès le XVIe siècle.

Partez à la découverte de ce patrimoine ouvrier exceptionnel en arpentant les chemins jadis empruntés par les “gueules noires” provençales

Site de la ville de Saint Savournin : www.saint-savournin.com